phone96 290 70 80

info@turismeagullent.com

Lieux d’intérêt

Fontaine Maciana

Font Maciana

Fontaine Maciana

Petite aire récréative forestière à laquelle on se rend depuis le chemin qui monte au complexe omnisports vers la sierra, par une déviation qui se trouve sur la droite. On peut y laisser son véhicule et aller jusqu’au fond au moyen d’une petite promenade. Il y a des tables et une source. C’est un bon endroit pour déjeuner les dimanches. Depuis la Maciana on peut prendre le sentier « des ingénieurs » pour emprunter le chemin vers le sommet du Torrater.

Font de Benetzar

Fontaine du Benetzar

Benetzar

La fontaine, le marais et ravin du Benetzar, forment un endroit précieux, dans la partie  basse – nord de la limite d’Agullent, qui a été visitée et habitée depuis le Néolitique. Cependant, ce sera qu’au Moyen-âge qu’elle entrera dans l’histoire lorsqu’un petit groupe tribal musulman nord-africain, les Benatzaryns, arrivèrent sur ces terres.

Dans les alentours de la fontaine et du ravin, il y avait autrefois une certaine activité agricole de vergers et de terrain non irrigué, encore dans les années cinquante et soixante du siècle passé. Dans ses eaux, elles étaient rares les années où on ne percevait pas; des grenouilles, des crapauds, des poules d’eau, des canards ou des colverts, qui avec l’activité industrielle ont diminué. Au printemps 2011, cet environnement a joui d’une intervention de restauration écologique. En sortant du centre urbain, Benetzar, se trouve de l’autre côté de l’autoroute.

Ancienne léproserie

llatzeret-agulllent

Leproserie

En empruntant le chemin qui mène à la Font Maciana (Fontaine Maciana), à notre droite nous passons devant les ruines d’une construction rectangulaire: il s’agit d’une ancienne léproserie. C’est un édifice qui auparavant était utilisé pour loger les personnes souffrant de maladies contagieuses comme la lèpre, la tuberculose ou la peste bubonique. En effet, certains documents relatent que durant la peste de 1600, certains des malades furent déplacés vers ce lieu afin d’éviter toute prolifération. Selon les archives, en dépit de soins médicaux, ils ne furent pas abandonnés à leur triste sort. Des familles plaçaient de la nourriture à une certaine distance et les lépreux descendaient s’abreuver à la Font Maciana. Le peu d’incidence qu’eut la peste à Agullent, et ce grâce au « Miracle de la Lampe » de San Vicente Ferrer, dériva en la célébration de la Nit de les Fogueretes (« La Nuit des Brasiers ») qui fait désormais partie des fêtes déclarées d’Intérêt Touristique Provincial.

Au fil des années, l’amélioration de la salubrité et la réduction de la prolifération des maladies contagieuses firent que l’utilisation originale de la léproserie se perdit. A noter qu’il fut employé comme enclos pour animaux car il est situé près de la route qui, par la Sierra d’Agullent, amenait à Bocairent et dans la Vallée d’Agres.

Les léproseries de plus grandes envergures étaient communément situées dans les ports ou lieux frontaliers où étaient placés en quarantaine les marchandises soupçonnées de transporter des infections épidémiques ou endémiques.